INTERVIEW - L'ECLAIRAGISTE MAROCAIN HAITAM LAADIDAOUI ESSEKTANI - LePolus

INTERVIEW - L'ECLAIRAGISTE MAROCAIN HAITAM LAADIDAOUI ESSEKTANI

Share This


Interview avec le jeune ingénieur éclairagiste Haitam Laadidaoui Essektani

Il nous parle de son métier, de ses collaborations et de ses futurs projets. Interview avec le jeune ingénieur éclairagiste: Haitam Laadidaoui Essektani qui est prêt à accompagner les étudiants architectes au Maroc en leur apportant du conseil et de l'encadrement.



Quel est votre parcours professionnel ?
- Je suis lauréat de l'école nationale supérieure d’électricité et mécanique de Casablanca, j'ai travaillé dans plusieurs domaines divers et variés avant de me retrouver dans l'éclairage par la force des choses, après une belle expérience au Maroc chez Prolight, j'ai décidé de me spécialiser dans l'éclairage urbain, j'ai choisi le Mastère spécialisé en Éclairage Urbain de l'INSA de Lyon.
J'ai ensuite travaillé dans l'éclairage urbain autant qu'ingénieur chargé d'étude à EVESA, assistant technique maitre d'ouvrage de la Ville de Paris pendant 3 ans, où j'ai pu réaliser des projets d'éclairage des voies parisiennes comme la place du Trocadéro, le Boulevard Saint Germain et les Avenue Georges Mandel et Henri Martin, ainsi que le parvis du Louvre.

Qu'est ce qui vous a donné envie de travailler plus spécifiquement dans ce domaine?
J'ai toujours été sidéré par l'architecture, mais je l'étais encore plus devant une œuvre architecturale le soir, et c'est à ce moment là que j'ai compris que la lumière a fait son effet magique

La lumière donne une seconde vie à l'architecture, le soir, quand la nuit tombe.
La lumière fait apparaitre les détails, met en valeur tout le travail fait en amont, en muséographie par exemple, la lumière fait partie des œuvres exposées.
La lumière est un matériaux magique qui attire tout ce qui gravite autour, il suffit d'allumer une lampe dans un parc un soir, il ne faut que 10 minutes pour attirer tous les insectes du coin.

J'ai donc choisi de faire pareil !

Parlez nous de votre métier d'éclairagiste. En quoi consiste-t-il?
Selon moi, un éclairagiste fabrique des environnements lumineux , en adéquation avec les usages et les pratiques du périmètre d'étude, on peut distinguer 5 grands types d'éclairage.
- Urbanisme lumière : Stratégie lumière de la ville à travers le SDAL (schéma directeur d'aménagement lumineux ).
- Paysage Nocturne : Éclairage de parcs et jardins.
- Éclairage urbain: Éclairage fonctionnel de voiries, rues et places publiques.
- Éclairage Architectural : Mise en valeur de patrimoine, façade de bâtiment.
- Éclairage intérieur/ Lumière naturelle : Éclairage fonctionnel muséographique, centre commercial, salle d'étude, laboratoire.


Quels sont les différents projets sur lesquels vous intervenez? Des exemples?
- En guise d'exemple : Le dernier projet sur lequel j'ai travaillé est la mise en lumière du musée des eaux de Lyon, situé à Saint Clair, ma mission était de créer une scénographie lumineuse pendant la visite guidée, j'ai essayé de jouer sur la lumière et son reflet sur l'eau, la lumière prolonge les piliers dans l'eau, et démultiplie les voutes, 
Le challenge était de garder cet effet tout au long de l'année sachant que le niveau d'eau de bassin change constamment. J'ai donc implanté des appareils d'éclairage en immersion dans l'eau, l'installation et les séances de réglages ont été faits par une équipe de plongeurs
Le rendu souhaité a été plutôt réussi, je vous laisse regarder les images:
 Bassin Usine des Eaux de Lyon - CITEOS - © JB Guerlesquin
 Bassin Usine des Eaux de Lyon - CITEOS - © JB Guerlesquin
 Bassin Usine des Eaux de Lyon - CITEOS - © JB Guerlesquin
Bassin Usine des Eaux de Lyon - CITEOS - © JB Guerlesquin
Un-e éclairagiste doit-il continuer à se former tout au long de sa carrière?
-Comme dans tous les métiers, il faut de l'amélioration continue, un éclairagiste doit être en continu informé sur les nouvelles technologies (luminaires LED, pilotage d'éclairage à distance, DMX..) et formé sur les nouveaux outils de conception, les technologies BIM comme exemple concret.


Quels sont les compétences qu'il faut posséder pour travailler dans ce milieu?
-Il faut des fondamentaux en photométrie, colorimétrie, vision humaine et écriture scénographique, une grande imagination, sans oublier des compétences annexes en électrotechnique et génie civil, construction et paysage.


Comment un éclairagiste peut collaborer dans la conception d'un projet architectural?
- Pour les grands aménagements, il peut exercer en libéral et faire partie du groupement de l'équipe maitrise d’œuvre, aux USA par exemple, il faut obligatoirement un éclairagiste dans un projet, la tendance actuelle en France est de garder cette compétence au sein de l'agence d'architecture, je vois souvent des éclairagistes et paysagistes salariés dans des grands cabinet d'architecture.



Son blog illuminatelds est le Premier dédié entièrement aux mises en lumière architecturales et urbaines au Maroc.

Si vous avez des question n'hesitez pas à le contacter  :
haitam@illuminatelds.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pages